l’Espérance Formation Insertion ( l’EFI)

 

2012,  fût la première expérience du Patronage Saint Louis, en matière d’Insertion par l’Activité Economique  avec l’Atelier Chantier d’Insertion (ACI)  « La Rivière ».

Fort de cette première expérimentation très concluante, et grâce au soutien du FSE, de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) et de la DIECCTE Martinique, notre établissement à souhaiter poursuivre son engagement dans l’accompagnement vers l’emploi, des publics rencontrant des difficultés d’insertion sociale et professionnelle, et c’est ainsi qu’en 2016, puis en 2018 deux autres dispositifs d’Insertion par l’Activité Economique  ont pu être mis en place :

2019, le projet Boost-Insertion fait entrer l’Espérance Formation Insertion dans une nouvelle dynamique . Des dispositifs dit de « Remobilisation »  visant à accompagner l’entrée dans la vie active, des jeunes de 16 à 30 ans les plus vulnérables. Le programme Boost-Insertion vise les jeunes les plus éloignés des dispositifs de droit commun afin de les aider à se remobiliser, à construire leur projet et à se préparer au monde du travail via notamment la découverte de métiers et des projets citoyens, culturels et sportifs.

Ce projet cofinancé par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) au titre du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC)100% Inclusion, « La Fabrique de la remobilisation » et le FSE.

2020, L’Espérance Formation Insertion souhaite amplifier son action auprès des jeunes 15-29 ans et innover en faveur de la réussite de tous les jeunes, par l’apprentissage.

L’ambition est double :

  • Développer l’employabilité des jeunes les plus vulnérables et favoriser leur insertion durable dans la société.
  • Répondre aux besoins en compétences des entreprises pour favoriser le développement économique.

Ce projet cofinancé par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) au titre du PIC Prépa Apprentissage #Demarretastory, le FSE, la SARA  le GIP/DSU de la ville du Lamentin.

Destinés aux publics vulnérables et rencontrant des difficultés d’insertion, tous nos parcours ont la personne pour point de départ. Ils sont donc individualisés et ajustés à la diversité des problématiques rencontrées et des profils : Personnes en situation de handicap, les compétences de base, notamment linguistiques, les savoir-être et la maturité du projet professionnel.